Warning: session_start(): open(/home/clients/f0dd7afd2980c865756b716557c8b8c1/tmp/sess_98fa7524b2d20a2187d3289dd12b4166, O_RDWR) failed: Disk quota exceeded (122) in /home/clients/f0dd7afd2980c865756b716557c8b8c1/editionsautourdelles/wp-content/plugins/captcha-code-authentication/wpCaptcha.php on line 45

Warning: session_start(): Failed to read session data: files (path: /home/clients/f0dd7afd2980c865756b716557c8b8c1/tmp) in /home/clients/f0dd7afd2980c865756b716557c8b8c1/editionsautourdelles/wp-content/plugins/captcha-code-authentication/wpCaptcha.php on line 45
Ouvrages | Editions-autourdelles

Le camion jaune

Un voyage initiatique.
Solitude de femme sur les routes d’Europe.

Après la tentative avortée d’une nouvelle maternité, Marthe voyage seule avec sa petite fille à bord d’un camion. Elle part de Genève et sillonne l’Europe, roule de la Corse jusqu’aux côtes atlantiques. Elle pérégrine pour résoudre ses problèmes de maternité et d’homosexualité. Son errance est ponctuée d’aventures, de découvertes intérieures intenses jusqu’à la rencontre de l’amour lesbien. Les splendides paysages européens défilent, imprimant par touches impressionnistes, un rythme nomade au roman. Le camion jaune est une histoire d’amour de femmes et une plaidoirie vivante pour l’homoparentalité.

Claire Sagnières, cofondatrice et journaliste du premier journal lesbien-féministe à Genève au début des années 80, partage avec Le camion Jaune les aléas de son existence.

Concentré lesbien irrésistiblement toxique

Ce que les bourgeois détestent par-dessus tout, c’est de parler d’argent, du sexe et de la mort.
Ce livre ne parlera que de cela.
C’est l’histoire éternelle et banale des faibles contre les forts, en un jeu de Monopoly qui serait tricheur, car le faible gagne parfois, en se retirant du jeu.
Le fil d’Ariane de ce texte est le lesbianisme politique, féministe, et radical; celui de la jeunesse de l’auteur avec le journal Clit007 (Concentré lesbien irrésistiblement toxique).
“J’essaie de dire ce qu’il reste aujourd’hui des slogans de la fin des années 1970, ces années de bonheur perdu, cette période magique de l’histoire de l’humanité, où tout était possible et beau. Ces années o~u nous savions fuir pour survivre, se tirer pour s’en tirer…”

Claire Sagnières est née en 1952 à Casablanca (Maroc). Elle est cofondatrice du premier journal lesbien à Genève, dont le titre était Clit007 et que vous pouvez retrouver sur le site web:
Elle a déjà publié deux romans: Le camion jaune et D’une morte @ l’autre.

Un gai mariage lesbien

Depuis les années 1970 jusqu’en 2013, entre la France et la Suisse, deux jeunes femmes lesbiennes s’aiment et désirent avoir un enfant sans père. Mais comment faire, 30 ans avant la loi du mariage pour tous en France?

Elles vont être confrontées aux problèmes de nationalité et de droit sur l’insémination des lesbiennes.

C’est grâce à l’aide de personnes prêtes à prendre des risques qu’elles parviendront à réaliser leur désir d’avoir et d’élever des enfants.

Claire Sagnières est déjà l’auteure des romans Le Camion Jaune, D’une morte à l’autre et Concentré lesbien irrésistiblement toxique. L’ensemble de son oeuvre constitue La Comédie Lesbienne.

D’une morte @ l’autre

D’une morte @ l’autre est le récit vivant d’une relation entre deux femmes après une rencontre dans un hôpital psychiatrique. L’une est japonaise, l’autre française; l’une aime les hommes, l’autre les femmes mais elles ont tout à partager: leur douleur commune, une vie familiale compliquée et un goût prononcé pour la culture de l’autre. Cette amitié improbable, généreuse et explosive prend la forme d’un long échange de courriels. Ce roman pudique et brûlant révèle l’équilibre fragile entre la vie et la mort, la raison et la déraison.

Claire Sagnières et cofondatrice du premier journal lesbien à Genève, et a vécu au Japon.

De l’inconscient créateur à la gynogénèse

La vie des lesbiennes entre les gauchistes et les féministes n’était pas une sinécure dans les années 70, et personne n’acceptait une famille de femmes, comme normale, gaie et heureuse.
L’auteure, qui a vécu à cette époque, la raconte d’une manière poignante.

Créer un enfant dans la fusion de l’amour entre deux femmes, ayant des gènes identiques à ceux mêlés de leurs mères. Quelle lesbienne n’a pas ressenti cette envie-là, au fond d’elle-même? C’est la pulsion de l’inconscient créateur.

La science est sur le point de réaliser ce désir.

Claire Sagnières a déjà écrit Le camion jaune, une histoire d’Insem’Art, Un gai mariage lesbien, et d’autres livres; ce nouveau roman s’inscrit dans sa saga: La Comédie Lesbienne.

Un chignon laïque et républicain

C’est l’histoire d’une grand-mère qui a été institutrice de montagne au début du XXe siècle, grande et portant une charlotte sur un immense chignon. Influencée par Jules Ferry et Jean Jaurès, elle a accepté d’avoir un poste en haute montagne, lequel ne peut être atteint qu’à pied…Qu’est-ce que cela peut faire d’avoir une grand-mère lesbienne ? Qui accouche de sept enfants, dont quatre vivants, habitant dans un village de montagne sans aucun confort et ayant épousé un mari revenant de la guerre de Chine, qui devient alcoolique à cause du bistrot à pastis qui s’installe devant le bureau de poste dont il est le récepteur ?

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle est seule dans un HLM d’une petite ville de montagne, son mari étant hospitalisé et ses enfants partis à la guerre. Elle écrit à ceux-ci des lettres convenues parlant de ce qu’elle va leur envoyer : des slips, des cigarettes, des tricots de corps. Pas de mot intime sur sa vie. Mais sa formation d’institutrice la confronte aux enfants juifs de sa classe, et à la résistance, dont elle ne doit parler à personne…

Nouvelles Lesbiennes

Huit nouvelles écrites entre 1984 et 2015.

Des petits morceaux de vie, tous issus de mes expériences de lesbienne.

L’amour,
la nuit,
la solitude,
les hommes,
la mort,
le handicap.

A lire, lentement. Une chaque soir. A méditer.

Le camion jaune

Un voyage initiatique.
Solitude de femme sur les routes d’Europe.

Après la tentative avortée d’une nouvelle maternité, Marthe voyage seule avec sa petite fille à bord d’un camion. Elle part de Genève et sillonne l’Europe, roule de la Corse jusqu’aux côtes atlantiques. Elle pérégrine pour résoudre ses problèmes de maternité et d’homosexualité. Son errance est ponctuée d’aventures, de découvertes intérieures intenses jusqu’à la rencontre de l’amour lesbien. Les splendides paysages européens défilent, imprimant par touches impressionnistes, un rythme nomade au roman. Le camion jaune est une histoire d’amour de femmes et une plaidoirie vivante pour l’homoparentalité.

Claire Sagnières, cofondatrice et journaliste du premier journal lesbien-féministe à Genève au début des années 80, partage avec Le camion Jaune les aléas de son existence.

Concentré lesbien irrésistiblement toxique

Ce que les bourgeois détestent par-dessus tout, c’est de parler d’argent, du sexe et de la mort.
Ce livre ne parlera que de cela.
C’est l’histoire éternelle et banale des faibles contre les forts, en un jeu de Monopoly qui serait tricheur, car le faible gagne parfois, en se retirant du jeu.
Le fil d’Ariane de ce texte est le lesbianisme politique, féministe, et radical; celui de la jeunesse de l’auteur avec le journal Clit007 (Concentré lesbien irrésistiblement toxique).
“J’essaie de dire ce qu’il reste aujourd’hui des slogans de la fin des années 1970, ces années de bonheur perdu, cette période magique de l’histoire de l’humanité, où tout était possible et beau. Ces années o~u nous savions fuir pour survivre, se tirer pour s’en tirer…”

Claire Sagnières est née en 1952 à Casablanca (Maroc). Elle est cofondatrice du premier journal lesbien à Genève, dont le titre était Clit007 et que vous pouvez retrouver sur le site web:
Elle a déjà publié deux romans: Le camion jaune et D’une morte @ l’autre.

Un gai mariage lesbien

Depuis les années 1970 jusqu’en 2013, entre la France et la Suisse, deux jeunes femmes lesbiennes s’aiment et désirent avoir un enfant sans père. Mais comment faire, 30 ans avant la loi du mariage pour tous en France?

Elles vont être confrontées aux problèmes de nationalité et de droit sur l’insémination des lesbiennes.

C’est grâce à l’aide de personnes prêtes à prendre des risques qu’elles parviendront à réaliser leur désir d’avoir et d’élever des enfants.

Claire Sagnières est déjà l’auteure des romans Le Camion Jaune, D’une morte à l’autre et Concentré lesbien irrésistiblement toxique. L’ensemble de son oeuvre constitue La Comédie Lesbienne.

D’une morte @ l’autre

D’une morte @ l’autre est le récit vivant d’une relation entre deux femmes après une rencontre dans un hôpital psychiatrique. L’une est japonaise, l’autre française; l’une aime les hommes, l’autre les femmes mais elles ont tout à partager: leur douleur commune, une vie familiale compliquée et un goût prononcé pour la culture de l’autre. Cette amitié improbable, généreuse et explosive prend la forme d’un long échange de courriels. Ce roman pudique et brûlant révèle l’équilibre fragile entre la vie et la mort, la raison et la déraison.

Claire Sagnières et cofondatrice du premier journal lesbien à Genève, et a vécu au Japon.

De l’inconscient créateur à la gynogénèse

La vie des lesbiennes entre les gauchistes et les féministes n’était pas une sinécure dans les années 70, et personne n’acceptait une famille de femmes, comme normale, gaie et heureuse.
L’auteure, qui a vécu à cette époque, la raconte d’une manière poignante.

Créer un enfant dans la fusion de l’amour entre deux femmes, ayant des gènes identiques à ceux mêlés de leurs mères. Quelle lesbienne n’a pas ressenti cette envie-là, au fond d’elle-même? C’est la pulsion de l’inconscient créateur.

La science est sur le point de réaliser ce désir.

Claire Sagnières a déjà écrit Le camion jaune, une histoire d’Insem’Art, Un gai mariage lesbien, et d’autres livres; ce nouveau roman s’inscrit dans sa saga: La Comédie Lesbienne.

Un chignon laïque et républicain

C’est l’histoire d’une grand-mère qui a été institutrice de montagne au début du XXe siècle, grande et portant une charlotte sur un immense chignon. Influencée par Jules Ferry et Jean Jaurès, elle a accepté d’avoir un poste en haute montagne, lequel ne peut être atteint qu’à pied…Qu’est-ce que cela peut faire d’avoir une grand-mère lesbienne ? Qui accouche de sept enfants, dont quatre vivants, habitant dans un village de montagne sans aucun confort et ayant épousé un mari revenant de la guerre de Chine, qui devient alcoolique à cause du bistrot à pastis qui s’installe devant le bureau de poste dont il est le récepteur ?

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle est seule dans un HLM d’une petite ville de montagne, son mari étant hospitalisé et ses enfants partis à la guerre. Elle écrit à ceux-ci des lettres convenues parlant de ce qu’elle va leur envoyer : des slips, des cigarettes, des tricots de corps. Pas de mot intime sur sa vie. Mais sa formation d’institutrice la confronte aux enfants juifs de sa classe, et à la résistance, dont elle ne doit parler à personne…

Nouvelles Lesbiennes

Huit nouvelles écrites entre 1984 et 2015.

Des petits morceaux de vie, tous issus de mes expériences de lesbienne.

L’amour,
la nuit,
la solitude,
les hommes,
la mort,
le handicap.

A lire, lentement. Une chaque soir. A méditer.